cooptation

Le recrutement par cooptation, c’est quoi ?

cooptation

admin

Si chaque employé a 150 contacts sur les réseaux sociaux, pour 100 employés, vous atteignez un bassin de candidats potentiels de 15 000 personnes ! (Source : Jobvite – The value of a referral – Why it’s all about who you know)

Le recrutement par cooptation ou « recrutement participatif » fait partie d’une palette de techniques de recrutement à disposition des recruteurs pour affiner leur stratégie de recrutement. Il est adapté pour le recrutement de profils rares ou experts d’où sa popularité en pleine guerre des talents. Dans l’article suivant, nous vous présentons ce qu’est la cooptation recrutement.

1) La cooptation, le recrutement qui implique les collaborateurs !

65% des entreprises proposent une prime au salarié qui trouve un nouveau talent (Sondage & emploi : cooptation – Qapa 2019)

Si l’adage veut que ce que l’on cherche se trouve juste sous nos yeux, les recruteurs trouvent des candidats qualifiés à portée de main grâce à la cooptation !

Quand ce que l’on cherche est juste sous nos yeux !

La cooptation consiste à se servir du réseau professionnel ou privé des collaborateurs de l’entreprise pour dénicher de nouveaux talents. Les collaborateurs sont informés des besoins en recrutement et sont invités à présenter des profils issus de leurs réseaux qui correspondent aux attentes des recruteurs et managers. 

La cooptation respecte le processus de candidature

Le candidat coopté n’est pas privilégié pendant le processus de candidature puisqu’il doit suivre les mêmes étapes de recrutement que les autres candidats sélectionnés par d’autres méthodes. Il peut cependant bénéficier d’un avantage, celui de gagner plus rapidement la confiance des managers ou des recruteurs puisqu’il est recommandé par une personne qu’ils connaissent déjà.

Le recrutement par cooptation : le rôle crucial des salariés

Si environ 35% des entreprises ne proposent pas de primes ou d’avantages particuliers pour le collaborateur coopteur (celui qui propose un profil de son réseau), il est majoritairement d’usage d’accompagner le processus de cooptation d’une prime ou d’avantages spécifiques (bons cadeaux par exemple). L’objectif est dans un premier temps d’inciter les salariés à participer au processus de recrutement et dans un second, de manifester la reconnaissance de l’entreprise à l’égard du salarié coopteur. Car vous vous en doutez bien, cette méthode de recrutement présente de nombreux avantages pour les recruteurs.

Mettre en place un programme de cooptation pour encadrer le process

Pour encadrer le recrutement par cooptation, éviter les abus, impliquer les collaborateurs, et accompagner tout le processus de recrutement, certaines entreprises mettent en place de véritables programmes de recrutement par cooptation avec règlement et process à respecter.

Première source de profils cooptés : le réseau des collaborateurs.

Première source de profils cooptés : le réseau des collaborateurs. – Source : Jobvite 

2) Pourquoi lancer un programme de recrutement par cooptation ?

La cooptation est utilisée par 73% des sondés pour trouver des profils experts (Sondage & emploi : cooptation – Qapa 2019)

La cooptation présente des avantages sur deux points-clés du recrutement : le processus de recrutement et la qualité des candidats trouvés.

La cooptation recrutement, une solution qui fait gagner du temps et de l’argent !

La cooptation réduit le nombre de candidats pour un même poste ce qui diminue par conséquent le temps consacré au recrutement. S’il y a moins de candidats, il y a moins de candidatures à analyser et moins d’entretiens à faire, les recruteurs gagnent du temps ! D’après une étude publiée par Jobvite, les salariés recrutés par cooptation intègrent généralement l’entreprise au bout de 29 jours contre 39 jours pour ceux recrutés par un jobboard et 55 jours pour ceux recrutés par un site carrières.

Par effet domino, tout ce « travail » en moins permet à l’entreprise de réaliser des économies certaines dans la mesure où les recruteurs sont moins mobilisés sur le processus de recrutement; ainsi on constate une diminution des coûts de recrutement pour 76% des recruteurs sondés par Qapa en 2019. Il y a par exemple moins de budget consacré aux campagnes de recrutement et à la diffusion d’annonces. Alors que la diffusion d’une annonce dans la presse coûte de 1 500 à plus de 30 000 euros pour les spots télévisuels (source : NetPME), le versement d’une prime de 1 000 euros à un collaborateur pour le même résultat apparaît de toute évidence plus économique !

Dernière étape du recrutement où la cooptation fait la différence : l’intégration en entreprise du candidat. En effet, il est fort probable que le salarié coopteur ait déjà bien préparé le candidat en amont de son recrutement, il peut ainsi être la personne à contacter en cas de besoin une fois celui-ci intégré dans l’entreprise, si bien que le candidat s’intègre plus rapidement.

Trouver des candidats de qualité grâce à la cooptation

D’après l’étude publiée par Qapa en 2019, seulement 2% des recrutements de profils débutants sont concernés par la cooptation, les 98% restants concernent des profils confirmés ou experts. La cooptation s’impose donc comme une stratégie gagnante pour trouver des profils rares ! Ce qui semble logique : vos profils rares ont fait les mêmes études que ces autres talents aux compétences recherchées et c’est pour cela qu’ils se retrouvent naturellement dans leurs réseaux ! D’après le sondage Qapa, 59% des recruteurs constatent ainsi une meilleure qualification des candidats issus de la cooptation. 

On constate également que les candidats cooptés restent généralement plus longtemps en poste par rapport aux candidats sélectionnés par d’autres moyens de recrutement, au moins 3 ans d’après le livre blanc publié par Bill Boorman « The Social Referral ». Ils se sentent plus impliqués et motivés, ils ont intégré l’entreprise en la connaissant de l’intérieur grâce aux témoignages des collaborateurs qui les ont cooptés, ils ont ainsi moins de chance d’être déçus et sont donc plus enclins à être fidélisés. 

Si la cooptation est une stratégie de recrutement qui offre de nombreux avantages, il ne faut cependant pas sous-estimer le temps de préparation nécessaire à sa mise en place en entreprise. Pour embarquer les salariés dans l’aventure et éviter les écueils, il faut prendre le temps de communiquer sur le principe de la cooptation et ses règles, proposer un encadrement simple qui incite les collaborateurs à participer tout en étant suffisamment structuré pour être juste et équitable.

Ne ratez pas notre article sur l’amélioration de votre marque employeur !

Source : digitalrecruiters.com

Celles-ci devraient également vous plaire
digital
Par admin / 6 août 2020

Le recrutement digital : vers une nouvelle gestion des talents

Le développement exponentiel des outils digitaux au cours des deux dernières décennies [...]

En savoir plus
Bureau
Par admin / 4 août 2020

Les 8 commandements écolos au bureau

Autant de gestes quotidiens anodins, mais qui peuvent avoir un impact réel sur notre environnement [...]

En savoir plus
marque
Par admin / 30 juillet 2020

Quelles sont les “best practices” pour votre marque employeur

Pour bien développer sa marque employeur, il est indispensable de la contextualiser [...]

En savoir plus
culture d'entreprise
Par admin / 28 juillet 2020

Comment mettre la culture d’entreprise au service du recrutement ?

Véritable élément différenciant entre les entreprises, la culture d’entreprise ou culture [...]

En savoir plus
Télétravail
Par admin / 23 juillet 2020

Ce sont les soldes ! Aménageons nos bureaux pour un télétravail productif

Depuis quelques années, travailler depuis sa maison s’impose comme une véritable norme, entre [...]

En savoir plus