4 conseils pour déconnecter du travail le soir et le week-end !

admin

En 2018, 39% des personnes interrogées se considéraient « accro au boulot » , en 2020, elles sont 51% (Sondage Qapa, 2020)  

Le développement des technologies facilite le nomadisme professionnel si bien qu’il devient de plus en plus difficile de déconnecter du travail alors que notre santé mentale en dépend. Dans l’article suivant, découvrez 4 conseils pour déconnecter du travail le soir et le week-end.

Quels sont les risques encourus quand on n’arrive plus à déconnecter du travail le soir et le week-end ?

Pour commencer, il est important de comprendre qu’il y a des risques réels à ne pas déconnecter du travail sur ses périodes de repos. De façon insidieuse, continuer à lire ses mails et ses notifications, même si cela semble sans conséquence, alimente un sentiment d’urgence ou un besoin de réagir vite qui augmente le stress, la fatigue et l’anxiété. Nous nous exposons à des troubles du sommeil qui à force vont nous affaiblir physiquement et psychologiquement ; à un niveau extrême, c’est le risque de burn-out qui est évoqué. C’est pourquoi le droit à la déconnexion a été inscrit dans le code du travail en 2016.

Dans la sphère privée, le manque de disponibilité pour nos proches conduit à des tensions dans le cadre familial ou peut tout simplement alimenter un sentiment de culpabilité néfaste pour le bien-être psychologique. Nous vous partageons quelques conseils, mais n’oubliez pas qu’il en va aussi de votre responsabilité de préserver votre santé mentale.

1) Utilisez les outils à votre disposition pour forcer la coupure ! 

« 71% des Français répondent aux emails ou appels professionnels pendant leurs congés, même si cela les dérange à plus de 56% » (Sondage Qapa, 2020)

Il faut réussir à dire « stop » !

À coup de petites lumières qui clignotent, d’icônes en forme de messages, souvent en rouge pour attirer l’attention, notre cerveau ne peut pas ignorer toutes les notifications qui le sollicitent. Il semblerait même que ce soit le but ultime des développeurs d’applications, nous ramener encore et toujours sur leurs applications ! On a beau essayer de se raisonner, l’appel est trop fort ! Il faut donc apprendre à être radical. Le seul moyen de combattre l’appel de la notification, c’est de la faire disparaître ! 

Coupez votre téléphone, déconnectez votre adresse mail professionnelle, utilisez les options sur votre téléphone qui permettent de désactiver les notifications pendant un temps donné etc. Vous devez faire le choix de couper net pendant votre temps de repos. Si par hasard vos responsabilités ne vous le permettent pas, dans ce cas, établissez une plage horaire pendant laquelle vous vous reconnecterez. Mais ne soyez pas disponible tout le temps. Il faut parfois se faire violence, imaginez que vous cherchez à combattre une addiction.

Quand congés rime avec connectés

Les Français semblent de moins en moins déconnectés de leur travail. En effet, en 2018, ils étaient déjà 62 % à continuer de répondre à leurs appels ou bien à leurs emails professionnels pendant leur période de congés, et ils sont maintenant plus de 71 % dans ce cas.  – Source : qapa.fr

2) Ritualisez votre processus de déconnexion !

75% des Français équipés d’appareils mobiles professionnels travaillent pendant leur temps libre » (enquête PageGroup 2017, source:blogrhiaepoitiers « Droit à la déconnexion : où en est-on ? »)

Établissez une frontière entre votre temps de travail et votre temps de repos

Une fois que vous avez coupé toutes les sources susceptibles de vous reconnecter au travail par une sollicitation physique, établissez un rituel de déconnexion psychologique. Mettez en place une routine qui établisse clairement la différence entre votre temps de travail et votre temps de repos. Il peut s’agir de prendre un bain en rentrant du travail, de sortir promener son chien, d’aller faire un tour etc. Ce conseil est d’autant plus valable si vous êtes à 100% en télétravail. En faisant cela, vous créez un espace de disponibilité mentale.

Emails au soleil

Les Français qui consultent leur boite mails pro plusieurs fois par jour sont également plus nombreux qu’il y a deux ans. Ils étaient 42 % en 2018 et ils sont aujourd’hui 49 %. – Source : qapa.fr 

3) Comblez le vide laissé après le travail par d’autres activités !

Investissez-vous dans autre chose …

Souvent, c’est l’une des conséquences à être tout le temps connecté : on passe la semaine à réagir aux notifications, rédiger un mail, réfléchir à tel ou tel problème ; si bien que lorsque ça s’arrête, il y a un vide qui se crée, un temps de latence pendant lequel on se demande ce que l’on peut faire. Et c’est là que l’on replonge, on consulte son adresse mail par exemple juste pour occuper son cerveau qui ne sait pas quoi faire de ce temps de pause.

Bien évidemment, quand on a un foyer à gérer, on trouve très vite de quoi s’occuper. Mais il est important de se donner le temps de s’engager dans des activités divertissantes qui vont détourner notre cerveau des préoccupations professionnelles. Faire du sport, s’investir dans une activité manuelle, dans une activité artistique, cuisiner etc.

D’où l’importance du rituel de déconnexion cité en conseil numéro 2. Quand on arrête de travailler, il y a parfois une fatigue cumulée pendant la semaine qui limite notre motivation à faire quelque chose d’autre, à s’activer. Le rituel de déconnexion permet de générer un regain d’énergie qui vous rend disponible pour  vous engager ensuite dans une autre activité.

Tous connectés mais moins bien acceptés

Pour plus de 67 % des personnes interrogées, les collègues font exactement la même chose qu’eux pendant leurs congés payés (52 %  en 2018). – Source : qapa.fr 

4) En télétravail, séparez-bien les espaces de travail !

D’après l ‘enquête publiée en mai 2020 par Malakoff Humanis sur le télétravail, 48% des salariés interrogés ont du mal à se déconnecter du travail en télétravail

Que faire quand l’espace privé devient l’espace de travail ?

La difficulté rencontrée ces derniers temps pendant la crise sanitaire concerne le télétravail . Comment réussir à se déconnecter quand l’espace privé devient l’espace de travail ? C’est bien évidemment plus simple quand on dispose d’un bureau chez soi, la limite entre le bureau et l’espace personnel est plus claire. Cependant, d’après l’enquête publiée par Malakoff Humanis, 34% des salariés en télétravail durant la crise n’avaient pas d’espace ou mobilier dédié à leur travail dans leur domicile. Il faut donc user de petites stratégies pour mettre le travail en sourdine. 

Vous pouvez tout d’abord ranger votre bureau et tous les dossiers sur lesquels vous travaillez pour qu’ils ne soient plus visibles jusqu’au lundi matin. Si vous avez un ordinateur professionnel en plus de votre ordinateur personnel, vous pouvez également mettre l’ordinateur professionnel de côté. Coupez toutes les lumières de veille des écrans pour qu’elles n’attirent pas votre regard. Essayez tout simplement de rendre le travail invisible pendant votre temps de repos. Et surtout, faites le choix conscient de déconnecter du travail !

Ne ratez pas le dernier article sur : Comment bien optimiser les coûts de recrutement ?

Source: digitalrecruiters.com

Celles-ci devraient également vous plaire
Par admin / 20 janvier 2021

Gestion des talents et des compétences : comment éviter les déséquilibres ?

Pour assurer la bonne marche de l’entreprise, la fonction RH doit maintenir un équilibre [...]

En savoir plus
réunion-masque
Par admin / 13 janvier 2021

10 conseils pour mener des réunions plus efficaces

Les astuces à connaître pour gagner en productivité, grâce à des réunions efficaces [...]

En savoir plus
Par admin / 6 janvier 2021

4 conseils pour déconnecter du travail le soir et le week-end !

Le développement des technologies facilite le nomadisme professionnel si bien qu’il devient [...]

En savoir plus
Par admin / 16 décembre 2020

Comment bien optimiser les coûts de recrutement ?

Le process type de recrutement : 20 candidatures reçues, 5 CVs ou moins sélectionnés, 3 profils retenus, 1 recrutement, en 3...

En savoir plus
Work at home-visio
Par admin / 9 décembre 2020

L’onboarding à distance

5 conseils pour accueillir et intégrer les nouveaux collaborateurs depuis votre salon ! [...]

En savoir plus